Vous êtes ici

350e ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DU "THEATRUM ANATOMICUM" DE STRASBOURG (1670-2020)

×

Message d'erreur

  • Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 569 dans /var/www/html/campusanatomie/includes/menu.inc).
  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 3157 dans /var/www/html/campusanatomie/includes/bootstrap.inc).
Portrait de Secrétaire Général Collège
Date: 
Samedi, 19 Septembre, 2020 - 23:00

[350th anniversary of the anatomical theatre of the Faculty of Medicine at Strasbourg (1670-2020)].

En 1652, l'enseignement de l'anatomie était officiellement individualisé à Strasbourg par la création à la Faculté de médecine – en plus des chaires de médecine théorique et de médecine pratique y existant depuis l'origine – d'une troisième chaire consacrée à l'anatomie et à la botanique. Le premier titulaire en fut Johann Albrecht Sebiz (1614–1685), membre d'une grande dynastie médicale et universitaire strasbourgeoise. Strasbourg était alors une ville libre impériale [Freie Reichstadt] du Saint-Empire romain germanique, de confession luthérienne, et pratiquant la langue allemande ; ce n'est qu'en 1681 que Strasbourg devint une ville royale française sous Louis XIV.

Un amphithéâtre d'anatomie [Theatrum anatomicum] fut créé en 1670 par la ville de Strasbourg. Il fut installé dans le chœur de l'ancienne chapelle Saint-Erhard, attenante au Grand hôpital de la ville [Hôpital des bourgeois, Burgerspital], qui avait été sécularisée lors de la Réforme, et servait depuis d'entrepôt, en particulier pour le bois de chauffage. Le choix de cet emplacement fut motivé par la situation optimale pour la fourniture des corps et le coût minimal de leur transport. La chapelle était alors surmontée d'un campanile – à la silhouette très caractéristique sur les anciennes vues gravées de la ville – qui fut supprimé lors de la reconstruction de l'hôpital après le grand incendie de 1719 ; des vestiges ont pu toutefois en être retrouvés dans les combles.

Parmi les premières dissections, figura celle d'un nouveau-né bicéphale (thoracodyme simèle), né en 1672, qui fut l'objet de thèse de doctorat en médecine de Johann Conrad Brunner (1653–1727) soutenue à Strasbourg en 1673 ; J.C. Brunner, nommé professeur d'anatomie à Heidelberg en 1687, resta notamment célèbre par la description des glandes de la sous-muqueuse du duodénum [glandulae duodenales, dites glandes de Brunner], qu'il décrivit en détail après la découverte qu'en avait faite son beau-père Johann Jacob Wepfer (1620–1695).

Cet amphithéâtre connut, dès son ouverture, une intense activité, attirant moultes spectateurs et étudiants de l'Europe entière. Parmi les illustres étudiants de l'école anatomique strasbourgeoise de l'Ancien Régime, figure Johann Wolfgang Goethe (1749–1832), qui, lors de son séjour à Strasbourg en 1770/1771, suivit les cours d'anatomie de Johann Friedrich Lobstein [dit l'Ancien] (1736–1784), professeur d'anatomie de 1768 à 1784, et assista à des dissections dans l'amphithéâtre d'anatomie.

Cet amphithéâtre de 1670 resta en fonction jusqu'en 1877 – soit presque exactement deux siècles – année de l'inauguration du nouvel Institut d'anatomie [Anatomisches Institut], construit, après l'annexion de l'Alsace par l'Allemagne, dans le cadre de l'Université wilheminienne de Strasbourg [Kaiser-Wilhelms-Universität]. En 1888, les locaux de l'ancien amphithéâtre furent totalement réaménagés pour y installer la chapelle protestante de l'Hôpital civil, inaugurée en 1889, et qui y est toujours située. Parmi les rares témoins de l'ancien passé anatomique prestigieux de ces lieux, figurent le cartouche de la porte d'entrée extérieure de l'amphithéâtre – aujourd'hui murée – datée de MDCCXL [1740], et, à l'intérieur de la chapelle, la plaque commémorative de Philip Heinrich Boecler (1718–1759), professeur d'anatomie à la Faculté de médecine de Strasbourg de 1756 à 1759.

[Le colloque rhénan et la cérémonie officielle prévus à l'occasion de ce 350e anniversaire en mai et juin 2020 ont du être annulés en raison de la pandémie de covid-19 ; l'anniversaire a fait l'objet de conférences à la Société anatomique de Paris le 24 janvier 2020 et à l'Académie nationale de Chirurgie le 10 juin 2020].

---

Références :

• Le Minor JM. Les sciences morphologiques médicales à Strasbourg du XVe au XXe siècle. Presses universitaires de Strasbourg éd., Strasbourg, 2002 (552 p.).

• Le Minor JM, Les hôpitaux de Strasbourg, Sutton éd., 2005 (128 p.).

• Le Minor JM, Billmann F, Sick H, Vetter JM, Ludes B. Anatomie(s) & Pathologies. Les collections morphologiques de la Faculté de médecine de Strasbourg, ID Éditions, 2009 (216 p.).

• Le Minor JM. "Vestiges du campanile de l'ancien hôpital civil de Strasbourg incendié en 1719", J. Hôp. Univ. Strasbourg, 1997, 62: p. 8–9.

• Le Minor JM. "Reconstitution du texte martelé du cartouche de l'ancien amphithéâtre anatomique de Strasbourg (1740)", J. Hôp. Univ. Strasbourg, 1994, 51: p. 12–13.

• Le Minor JM. "La plaque commémorative du professeur d'anatomie strasbourgeois P.H. Boecler (1718–1759)", J. Hôp. Univ. Strasbourg, 1995, 56: p. 6–7.

• Le Minor JM. "La création de l'amphithéâtre anatomique de Strasbourg", Saisons d'Alsace, 2020, 85: 100-103.

#TheatrumAnatomicum #anatomieStrasbourg #médecineStrasbourg #hôpitalStrasbourg

> voir également la page Facebook du Collège des professeurs d'anatomie (avec illustrations) : https://m.facebook.com/collegeprofesseursdanatomie/

 

 

CONNEXION UTILISATEUR

Nous suivre

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 0 utilisateur connecté.

Nos partenaires

Le Campus Numérique d'Anatomie

Site officiel du Collège Médical Français des Professeurs d'Anatomie (CMFPA)

© 2014 campusdanatomie.org © revised 2019 campusdanatomie.org - Mentions légales

Conception : MediaCraft

Nous contacter

Pour toute aide supplémentaire, vous pouvez

nous contacter directement Marjaneh Ghobad: